Environnement, Citoyenneté et Solidarité pour Saint-Etienne de Montluc et son territoire

Notre société doit faire face à de multiples enjeux : urgences climatique, écologique, sociale et démocratique. Il est donc temps de réfléchir avec sérieux à ces évolutions pour définir dans quel monde nous voulons vivre et quel monde nous léguerons à nos enfants : face à ces défis osons un avenir respectueux de notre environnement, ouvert et solidaire.

Osons la démocratie citoyenne

Saint-Etienne-de-Montluc, une commune où les élu.e.s s’engagent

  • Rendre compte de manière transparente de l’action publique : communiquer de façon claire les documents tels que le budget détaillé de la commune, les indemnités des élu.e.s, les jugements rendus, l’accès aux appels d’offre.
  • Renforcer la compétence des élu.e.s par une formation continue sur la gestion de la commune.
  • Mettre en place une Commission Éthique, composée d’élu.e.s de la majorité, d’élu.e.s minoritaires et de citoyen.ne.s, chargée de veiller au suivi des engagements.
  • Pas de cumul des mandats : la maire ne sera pas présidente de l’intercommunalité.

Saint Étienne-de-Montluc, une commune où les citoyen.ne.s sont réellement associé.e.s aux décisions

  • Mettre en place des Conseils Participatifs : pour chaque réalisation prévue, une commission composée d’élu.e.s majoritaires et minoritaires, de citoyen.n.es (volontaires et tirés au sort), de spécialistes, d’associations et d’entreprises sera mise en place afin de co-construire le projet.
  • Ouvrir une Maison des Citoyens et des associations avec un accompagnement administratif des associations qui le souhaitent, un tiers-lieu, un forum présentant le suivi des projets en cours, des conseils d’enfants et d’anciens.
  • Si 10% du corps électoral le souhaite, une consultation d’initiative citoyenne sera organisée.
  • Une meilleure prise en considération des élus minoritaires (participation aux délégations…)
  • Informer chaque citoyen.ne des décisions prises avec un compte- rendu des commissions municipales et à fortiori des conseils municipaux, accessibles à tous.tes par affichage et par abonnement à une lettre d’information.

Osons les transitions face aux défis écologiques et climatiques

Saint-Étienne-de-Montluc, une commune qui souhaite favoriser massivement les mobilités douces (marche, vélo …) et les transports en commun

  • Développer un réseau continu de pistes cyclables et de trottoirs sécurisés.
  • Repenser l’usage et la place de la voiture dans le bourg et les villages.
  • Améliorer le plan de circulation du centre bourg en privilégiant les espaces piétonniers avec des passages surélevés pour ralentir la vitesse sur certaines zones dangereuses.
  • Contrôler régulièrement l’air selon les normes renforcées de l’OMS et informer la population, en commençant par les lieux publics, notamment les écoles, l’EHPAD…
  • Adhérer à l’Alliance française des collectivités pour la qualité de l’air et intégrer le réseau français des villes santé.
  • Mettre en place un Plan Vélo : faciliter et sécuriser la circulation à vélo, installer des abris à vélos sécurisés devant la gare et des parcs à vélos partout dans la commune (centre bourg, salle des loisirs, espace Montluc, Pré-Petit etc…). Étudier la possibilité de la mise en place d’une location municipale de vélos à assistance électrique.
  • Valoriser et faire connaître les initiatives permettant un covoiturage plus efficace.
  •  Promouvoir les pédibus et envisager un ou plusieurs vélibus pour emmener les enfants jusqu’aux différentes écoles.
  • Conditionner la création de nouveaux logements à un plan de mobilité cohérent.
  • Éduquer aux transports, à la cohabitation entre usagers et au respect du code la route.

Saint-Étienne-de-Montluc, une commune exemplaire en matière de sobriété et d’efficacité énergétiques

  • Lutter contre le gaspillage énergétique : rénovation thermique des bâtiments communaux, équipement des toitures en panneaux photovoltaïques et thermiques, installation de récupérateurs d’eau et révision du plan d’éclairage public.
  • Etudier la faisabilité de chauffages mutualisés avec par exemple l’utilisation de la biomasse locale.
  • Inscrire l’enjeu climatique dans les documents d’urbanisme et le principe Eviter, Réduire, Compenser. Penser aux conséquences sur l’environnement avant la mise en œuvre de tout projet d’aménagement.
  • Définir des projets d’urbanisme au plus près des objectifs de développement durable (par exemple, intégrer dans tout nouveau projet la création de jardins, vergers communs, protection des bois, haies bocagères etc..)
  •  Permettre la réalisation de projets d’aménagement et d’urbanisation intégrant les nouvelles formes d’habitat (habitat participatif…), les techniques de construction bioclimatique, la végétalisation, les récupérateurs d’eau de pluie etc…
  • Insérer des critères écologiques plus contraignants dans la commande publique.
  • Engager un dialogue pour réduire la pollution lumineuse.
  • Équiper en réservoir d’eau tous les bâtiments publics pour récupération de l’eau pour l’arrosage des espaces verts municipaux (cimetière, stade…)
  • Revoir le fonctionnement de la déchetterie pour proposer : un broyeur de végétaux, un compostage des déchets verts, un espace ressourcerie…
  • Modifier ou relocaliser les conteneurs récupérateurs de verre, en accord avec la population, aux endroits où leur utilisation entraîne moins de nuisance sonore.
  • Accompagner la création d’un « repair café » dans le tiers lieu.
  • Étudier la possibilité de changer de fournisseur d’électricité pour passer à une électricité 100% renouvelable.

Saint-Étienne-de-Montluc, une commune soucieuse de préserver son identité

  • Penser une urbanisation respectueuse des singularités de notre commune (paysages et biodiversité, patrimoine architectural…).
  • Préserver le patrimoine naturel et agricole de la commune (marais, Sillon-de-Bretagne, zones humides, bocage, cours d’eau, accès à la Loire, sentiers pédestres, etc.)
  • Mettre en adéquation la densification du territoire avec le développement des services publics (transport, écoles, cantine, petite enfance etc.)
  • Valoriser les marais : favoriser les déplacements doux sur des itinéraires réservés (vélos et piétons), développer de nouveaux circuits pédestres en collaboration avec les agriculteurs et installer des panneaux d’information sur le paysage et la biodiversité.
Focus sur : LA GICQUELAIS
Focus sur : LE POLE GARE
Focus sur : LE PROJET DE CONTOURNEMENT

Osons un engagement social et solidaire

Saint-Étienne-de-Montluc, une commune qui conjugue transition écologique et solidarité

  • Garantir l’accès à l’eau, bien commun de première nécessité. Se ré-approprier la gestion de l’eau en régie municipale ou intercommunale selon la loi (NOTRE) qui sera en vigueur (économie moyenne de 30% pour les communes ayant conduit l’expérience) et mise en place d’une tarification sociale progressive (1ers M3 gratuits).
  • Associer le monde agricole aux commissions d’aménagement du territoire et soutenir l’évolution de leurs besoins.
  • Favoriser la création d’une boutique (éventuellement de type coopérative) ou marché de producteurs locaux en lien avec le PAT (Plan Alimentaire Territorial), réactualiser l’annuaire des producteurs locaux.
  • Éducation autour de l’alimentation.
  • Arborer les espaces communaux : plantation d’arbres fruitiers, en libre service, par exemple avec des panneaux informatifs.
  • Assainissement : aider les logements qui en ont besoin à se mettre en conformité avec soutien financier pour les bas revenus, et faciliter la mise en place de la phyto-épuration.
  • Aider les familles les plus précaires à mieux isoler leur logement (voir démarche NégaWatt).

Saint-Étienne-de-Montluc, une commune qui accompagne tous ses habitants

  • Proposer une complémentaire santé municipale de qualité à des prix compétitifs.
  • Rendre accessible pour tous les activités culturelles et sportives sur la commune. En partenariat avec les associations élaboration de tarifs réduits en fonction du quotient familial.
  • Assurer auprès des personnes fragiles (âgées, handicapées, parent isolé…), une veille et un accompagnement en cas de difficultés (démarches administratives, accès aux services en ligne…)
  •  Adapter le site du Pré-Petit à une meilleure utilisation par les piétons et personnes à mobilité réduite et pour l’accès au théâtre de verdure.
  • Un arbre ou un arbuste sera planté à chaque naissance.
  • Embaucher un éducateur de rue et valoriser les activités de l’espace jeunes.
  • Augmenter les capacités d’accueil petite enfance.
  • Créer un comité de pilotage tranquillité publique avec le recrutement d’un agent au contact de la population pour la prévoyance, le bien vivre et la sécurité.
  • Développer les jardins partagés au plus près des lieux de vie (dans les lotissements, les écoles, les ehpad par exemple).

Saint-Étienne-de-Montluc, une commune qui soutient la culture et le patrimoine et valorise l’engagement associatif

  • Libérer les initiatives et les talents : soutenir les initiatives existantes et/ou en devenir (dynamiser la fête de la musique, proposer une programmation culturelle plus ambitieuse) et encourager l’émergence de projets culturels locaux, profiter du dynamisme de la vie associative stéphanoise afin d’animer la vie sociale et culturelle de St Étienne-de-Montluc. Des tiers-lieux pourraient accueillir les pratiques amateures et les initiatives des habitants avec le soutien des institutions culturelles de la Ville.
  • Créer une dynamique autour d’événements de sociabilités (théâtre de rue, performances, installations, guinguettes), encourager les fêtes de quartier, aménager des lieux d’installation d’œuvres éphémères (art de rue-street art, Art de la nature-Land art…).
  • Encourager les associations et les institutions à une politique d’ouverture de leurs activités à tous avec une tarification préférentielle dégressive, incluant un volet social.(+ accessibilité des lieux, facilité de transport, publics empêchés, handicapés ou isolés). Encourager la découverte artistique et culturelle dans d’autres communes.
  • Mettre en place des résidences d’artistes : proposer un lieu de travail à des artistes professionnels (spectacle vivant, photographie, sculpture, peinture, écriture, musique) en contre partie de médiation culturelle autour de leurs pratiques (écoles, centre de loisirs, maison des jeunes, maison de retraite, associations stéphanoises).
  • Valoriser le patrimoine naturel, historique et architectural de la commune : carnets de balade, jeux de piste numériques, favoriser les déplacements doux sur itinéraires réservés (vélos et piétons), développer de nouveaux circuits pédestres en collaboration avec les agriculteurs, panneaux informatifs dans le bourg et dans les marais /biodiversité, mémoire des anciens (métiers, souvenirs, biographies…)
  • Rapprocher culture et nature : les événements locaux profiteront le plus possible de l’environnement naturel préservé de la ville et le mettront en valeur : cinéma et concerts en plein air, balades musicales ou animations naturalistes.
  • Intégrer la Bibliothèque/Ludothèque à un espace plus ouvert de type Tiers Lieu avec offre de services culturels et sociaux (salle d’exposition, café associatif, ateliers d’éducation artistique, lieu de résidence pour les artistes professionnels, concert et spectacle vivant…).
  • Construire des nouvelles salles associatives sur les terrains acquis près du Manoir et réhabiliter des salles Ravel et Mozart.
  • En partenariat avec les associations revoir l’organisation du forum des associations (avec davantage d’animations, de mise en situation etc…)
  • Suivant principe de précaution, vérifier la pertinence d’un terrain synthétique et proposer, si besoin, des alternatives possibles moins nocives . (voir enquête so foot 2017 et rapport de l’ANSES)
  • Signature de la charte “ya d’ar brezhoneg” (Oui au breton) en soutenant la création, sur disposition de l’Éducation Nationale, d’une filière bilingue facultative favorisant l’accès au plurilinguisme pour nos enfants et à l’ouverture sur le Monde que notre commune souhaite développer.
  • Rejoindre les communes ayant demandé une consultation citoyenne sur les limites régionales.

Osons une politique économique locale ambitieuse 

Saint-Etienne-de-Montluc, une commune qui soutient l’emploi et accompagne les entreprises 

  • Faciliter l’installation d’artisans et de PMI/PME sur notre territoire.
  • Revoir avec l’intercommunalité Estuaire et Sillon la gestion des zones artisanales du Bois de la Noue et de la Folaine.
  • Développer le site de la Croix Gaudin, rénovation des bâtiments et construction de nouveaux locaux mieux adaptés aux PME.
  • Créer des espaces de travail partagé permettant le télétravail en communauté avec équipement performant (fibre) cafétéria, mutualisation de services (secrétariat, formations, service payant de photocopies, etc…)
  • Pour les commandes publiques, favoriser les entreprises locales en intégrant dans les appels d’offre public le critère d’empreinte carbone le plus faible ou en créant des marchés à procédure adaptée (MAPA).
  • Revitaliser le centre bourg en rachetant les bâtiments commerciaux vacants et en les relouant à des tarifs modérés et progressifs pour l’installation de nouveaux commerces de proximité.
  • Consulter des citoyens et les commerçants concernant le marché : Aménagements (étude de la faisabilité d’une halle), transfert sur un autre lieu, un autre jour, création d’un marché de producteur.

Osons une véritable coopération inter-communale

Estuaire et Sillon, une communauté de communes qui coopère face aux défis démocratique, climatique et social

  • Remettre en cause le fonctionnement actuel des commissions et assurer une transparence des décisions et une gouvernance démocratique plus partagée, avec une ouverture vers les citoyens.
  • Mettre en place un Plan Alimentaire Territorial afin de relocaliser l’agriculture et les produits alimentaires en soutenant l’installation d’agriculteurs, les circuits courts et les produits locaux dans la restauration collective.
  • Discuter avec les élus et la population d’un plan de mobilité intercommunal favorisant les interconnexions et les déplacements partagés.
  • Travailler au rééquilibrage des ressources économiques et des moyens entre les métropoles et nos territoires.
  • Veiller à maintenir un Conseil de Développement, valoriser ses propositions et en faire un partenaire de l’action publique.
  • Création d’un fonds intercommunal de garantie permettant l’accès à l’emprunt pour les usagers souhaitant engager des travaux d’isolation et de réduction de leur consommation énergétique.
  • Redéfinir un PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) au plus près des objectifs de développement durable.
  • Etude intercommunale pour un projet comparatif alternatif au contournement sud : relocalisation de la SCA Ouest sur des terrains de l’intercommunalité plus proche de la 4 voies.

Osons une politique ambitieuse pour l’avenir de nos enfants

Saint-Etienne-de-Montluc, une commune qui fait de l’éducation une priorité

  • Mettre en place une véritable coopération avec les communautés éducatives des écoles (Éducation Nationale, Parents, ATSEM/ASEM, Directions des Écoles, intervenants extérieurs, enfants, organisme de gestion, Diocèse, etc.). En effet, l’anticipation en moyens matériels et humains est toujours plus efficace et moins coûteuse que l’après-coup. Elle permet une éducation dans des conditions apportant plus de sérénité aux enfants et aux professionnels.  
  • Lancer la réflexion autour de la construction d’une nouvelle école (à haute qualité environnementale) afin d’anticiper l’évolution de la population. (1)
  • Réorganiser la restauration scolaire afin d’accorder un temps suffisant aux enfants pour apprécier le repas (étude d’une extension).*
  • Lutter contre le harcèlement et les violences scolaires : promouvoir et faciliter les interventions dans les écoles pour minimiser le harcèlement, le cyber-harcèlement et les violences.  
  • Travailler avec les communautés éducatives à l’accueil des enfants en situation de handicap et à la sensibilisation des enfants et du  personnel éducatif aux questions du handicap et des maladies invalidantes.  
  • En partenariat avec les communautés éducatives, évaluer le souhait d’intervenants en arts, en langues, et sur le temps périscolaire (soutien scolaire, accueil, etc.).  
  • Sécuriser au mieux l’accès aux écoles, y compris pour les aménagements nécessaires aux déplacements doux (piéton, vélo), en groupe (pedibus, vélibus) ou individuels.  
  • S’assurer que tous les enfants puissent participer aux voyages et sorties scolaires prévus.  
  • Soutenir les projets pédagogiques facultatifs, favorisant l’épanouissement des enfants, disponibles auprès de l’Éducation Nationale. (2)
Photo de liste osons l'avenir

(1) Dans l’attente de la réalisation pérennes des projets que nous porterons ensemble (salles de classe, cantine), nous travaillerons avec la communauté éducative de la Guerche pour trouver des solutions immédiates provisoires afin de répondre aux besoins humains et matériels urgents.)

(2) La Municipalité de St Étienne-de-Montluc peut postuler pour des propositions pédagogiques faites par l’Éducation Nationale. Il existe, par exemple, des classes CHAM, pour un enseignement de musique sur le temps scolaire. Il existe aussi sur notre Département des classes bilingues, également sur le temps scolaire. Ces enseignements peuvent être mis en place rapidement si la communauté éducative (É.N., parents) le souhaite. Ils sont en effet sur la base du souhait des parents (facultatifs) et gratuits.